carburant à prix coutant chez E.Leclerc
Crédit photo : © Canva
in

Le carburant sera à prix coûtant chez E. Leclerc du jeudi 28 au samedi 30 juillet

L’enseigne E.Leclerc relance une opération qui ravira beaucoup de français, au vu du prix actuel du carburant.

Dans toutes ses stations-service, le prix du diesel et de l’essence sera à prix coûtant à compter du jeudi 28 juillet et jusqu’au samedi 30 juillet 2022. Des dates qui correspondent à la période la plus chargée de l’année sur les routes.

696 stations-service concernées

Afin de lutter contre la hausse des prix du carburant, l’enseigne E.Leclerc supprimera sa marge sur les ventes d’essence et de diesel du jeudi 28 juillet au samedi 30 juillet. La dernière opération de ce type datait du mois de février dernier. Cette offre concerne la totalité des stations-service de l’enseigne, soit 696 au total (les stations d’autoroute et la vente de fuel domestique ne sont pas concernées), d’après un communiqué de l’enseigne paru ce 25 juillet dernier. De quoi satisfaire tout le monde.

2 à 10 centimes de moins par litre

Michel-Édouard Leclerc, PDG de l’enseigne, est fier de cette opération qui reflète sa volonté de combattre l’inflation. L’essence SP95 (E10), SP98 (E5), le bioéthanol (E85) et le diesel (gazole B7) sont concernés par cette offre qui fera baisser les prix de 2 à 10 centimes par litre, selon les stations-service. Cela permettra d’économiser quelques euros sur un plein, ce qui est toujours intéressant (environ 3 euros d’économie pour un plein de 45 litres de SP95-E10). Au-delà de ce bon plan pour les clients, cette vente de carburant est un réel produit d’appel pour E.Leclerc. Elle permet en effet de provoquer des ventes annexes au carburant dans les différents magasins de l’enseigne, notamment durant cette période de chassé-croisé entre les juillettistes et les aoûtiens.

Une opération qui pourrait être la dernière

En raison de la loi climat qui doit prendre effet le 22 août prochain, l’enseigne pourrait ne pas renouveler cette offre. En effet, cette loi empêchera de faire la promotion de remises sur le prix du carburant. La vente à prix coûtant ne sera donc pas interdite, mais la publicité pour ce type d’opérations le sera. Michel-Édouard Leclerc souhaite un assouplissement des règles à venir, notamment dans le contexte d’inflation actuel. L’enseigne souhaite ainsi pouvoir continuer à préserver le pouvoir d’achat des clients, qui ne pourront plus connaître les opérations mises en place si la loi interdit la publicité pour celles-ci.

D’ici là, d’autres offres sur le carburant seront certainement mises en places par d’autres enseignes. La remise gouvernementale de 18 centimes par litre reste, quant à elle, en vigueur jusqu’au 30 septembre 2022.

Franck Marcet

Écrit par Franck Marcet

Rédacteur web spécialisé dans l'actualité économique et financière, je suis le rédacteur en chef de Eldoradio.Fr.