Débrancher le wifi pour économiser
Crédit photo : © Canva
in

L’état prétend qu’en coupant le wifi vous allez faire des économies : Qu’en est-il vraiment ?

Les observateurs craignent que la guerre en Ukraine ne se traduise par une sérieuse pénurie d’énergie d’ici l’automne. En prévision de cette éventualité, le gouvernement français souhaite prendre de sérieuses mesures d’économie d’énergie.

Dans ce cadre, il incite les citoyens à revoir certaines de leurs habitudes concernant la consommation d’électricité. Fait surprenant, les boîtiers Wi-Fi sont cités parmi appareils responsables de la surconsommation d’énergie en France ! En effet, l’État prétend qu’en coupant le Wi-Fi vous allez faire des économies : qu’en est-il vraiment ?

Quelle est la consommation électrique des ménages français ?

Dans ses recommandations, l’État s’appuie sur des études menées par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). L’Ademe est un organisme chargé de collecter et d’analyser des données en rapport avec la consommation d’électricité en France. Parmi ses programmes, le projet PANEL ELECDOM vise à améliorer les connaissances relatives à la consommation d’électricité des foyers. D’après ses résultats, la consommation d’électricité des ménages français représente 33 % de la consommation globale.

Quelle est la consommation électrique du Wi-Fi ?

Selon l’Ademe, les appareils classés « Multimédia et informatique » représentent 13,5 % de la consommation électrique des ménages. Un simple calcul permet d’établir que ces appareils détiennent une côte-part de 4,5 % de l’électricité consommée en France.

S’appuyant sur une étude remise à jour en 2021 et basée sur un échantillon de 100 logements, l’Ademe précise qu’une box internet consomme en moyenne 97 kWh/an. Cela représente 2 % de la consommation électrique totale d’un foyer français. Pour y voir plus clair, rappelons qu’un téléviseur, l’un des appareils électroménagers les plus utilisés, consomme en moyenne 187 kWh/an.

Couper le Wi-Fi : quelles économies ?

D’après les calculs de l’Ademe, éteindre le boîtier Wi-Fi pendant les week-ends et les vacances se traduirait par une économie de 0,8 % pour les ménages et de 0,3 % au niveau national. Néanmoins, les conclusions de l’Ademe sont à nuancer. Ainsi, comme l’indique le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc), moins de la moitié des Français partent réellement en vacances. Toujours selon le Credoc, 85 % des Français s’absentent de chez eux moins de cinq fois par an pour le week-end.

Couper le Wi-Fi : est-ce le geste qui compte ?

Les chiffres de 0,8% et de 0,3% peuvent sembler négligeables. Pourtant, le geste, lui, reste capital. En effet, une personne qui apprend à éteindre le Wi-Fi quand elle s’absente, le ferait également avec le reste de ses appareils informatiques et multimédia. À terme, ce réflexe peut réduire de 10 % la facture d’électricité. Sans oublier que le nombre de ces appareils, qui se situe entre 15 et 50 actuellement, ne cesse de croître ! De plus, débrancher le matériel électrique quand il n’est pas utilisé contribue largement au prolongement de sa durée de vie.

Les recommandations du gouvernement et de l’Ademe sont donc largement justifiées. Il n’y a pas de petites économies !

Franck Marcet

Écrit par Franck Marcet

Rédacteur web spécialisé dans l'actualité économique et financière, je suis le rédacteur en chef de Eldoradio.Fr.